Une réforme enviable

Dernière mise à jour lundi, 22 janvier 2018 12:21 Ecrit par Nathalie Elgrably-Lévy lundi, 22 janvier 2018 12:21


Le plan «trumpien» de réduction d’impôts continue de faire l’objet de critiques acerbes. «Ce n’est pas une réforme fiscale, c’est un cadeau pour les plus riches, payé par la classe moyenne», clamait Nancy Pelosi. Bernie Sanders, quant à lui, qualifiait les nouvelles mesures de «moralement répugnantes».

Catastrophe

En fidèle perroquet de la gauche idéologique, l’essentiel des médias américainsassocient cette réforme à une catastrophe nationale. C’est pourtant tout le contraire.

D’une part, le fardeau fiscald’une famille de quatre personnes, avec deux enfants, et disposantd’un revenu de 75,000$, donc une famille de la classe moyenne, devrait s’alléger de 2,000$ environ.

D’autre part, grâce à la réduction de leur taux d’imposition,plus de 160géants américains ont pris l’initiative d’augmenter le salaire minimum de leurs employés, de verser des primes exceptionnelles et d’augmenter leurs investissements. Par exemple :

• Bank of America: verser un bonus de 1,000$ à 145,000 employés, soit 70% de sa main-d’oeuvre.

• Fifth Third Bancorp et HarborOne Bank: augmenter le salaire minimum à 15$ et offrir un bonus aux travailleurs.

• AT&T: accorder un bonus de 1,000$ à 200,000 employés et augmenter ses investissements de un milliard.

• PNC: Hausser le salaire minimum à 15$, octroyer un bonus de 1.000$ à 47,500 travailleurs.

• BB&T: idem que PNC, et verser 100 millions à son fond philanthropique.

• Comcast: verser un bonus de 1000$ à 100,000 employés non cadres, et investir 50 milliards au cours des cinq prochaines années.

• Wells Fargo: hausser le salaire minimum de 13,50$ à 15,50$.

Admiration

Certes,Trump tient des proposdéplacés, mais on doit également reconnaitred’aussi bonnesnouvelles. Si une initiative d’Obama avait provoqué une réaction à peine similaire, la presse en aurait bavé d’admiration pendant des semaines. Mais là, c’est l’omerta.C’est ce qui se produit lorsque les potins et l’émotion l’emportent sur les faits, quand la forme passe avant le fond!

Laisser une Réponse