Un site internet à la mémoire d’Elie Cohen

Dernière mise à jour mardi, 21 septembre 2010 12:04 Ecrit par admin dimanche, 23 mai 2010 09:12

Le 18 mai 1965, était exécuté à Damas l’espion israélien Elie Cohen. En l’honneur de cet anniversaire, un site Internet a été réalisé qui renferme une nombreuse et riche documentation sur la vie et l’activité de ce héros d’Israël.

Ce site, produit par Avraham Cohen, le frère d’Elie, avec l’aide du «Centre Moshé Dayan», est principalement destiné à la jeunesse israélienne et aux communautés juives de diaspora, pour leur montrer le courage et l’amour d’Erets Israël manifestés par Elie Cohen. Ce site sera traduit dans plusieurs langues étrangères.

Parmi les accents mis par les réalisateurs du site, l’amour d’Elie Cohen pour le Golan, et l’astuce prodigieuse proposée par l’espion aux responsables militaire syriens de l’époque : planter des eucalyptus au dessus de leurs bunkers afin de mieux les camoufler ! Ce stratagème avait ensuite permis aux avions de Tsahal de localiser très facilement l’emplacement des bunkers syriens !! Le site renferme également des documents rares, photos, films et enregistrements, notamment extraits des archives arabes.

Elie Cohen a sacrifié sa vie – aux deux sens du terme – pour la défense d’Israël, dans laquelle il ne vécut finalement que très peu de temps, puisqu’il fut envoyé en mission en Egypte et en Syrie.

Elie Cohen était né en 1924 en Egypte, où il fut actif dans des mouvements sionistes clandestins. Il a étudié à l’université d’Alexandrie mais dut interrompre son parcours à cause de l’hostilité du régime envers les Juifs après la création de l’Etat d’Israël. Il monta en Israël en 1957 et du fait de son physique très typé, fut rapidement contacté et enrôlé par le Mossad. Il fut « transformé » en homme d’affaires syrien, sous l’identité de Kamel Amin Taabat, qui avait passé une période en Argentine et qui désirait revenir dans sa patrie natale. Pour ce faire, Elie Cohen dut apprendre la religion musulmane et les principes du monde des affaires. Il fut dans un premier temps « implanté » dans l’importante communauté syro-libanaise de Buenos-Aires, se fit de nombreux amis qui le recommandèrent à Damas. Il fut ensuite introduit en Syrie où il se fit connaître des plus hautes personnalités du régime. D’après son frère, « il était si bien introduit dans les allées du pouvoir qu’il était pressenti pour être l’un des candidats à la Présidence syrienne ». C’est depuis son domicile à Damas qu’il put fournir de nombreuses et précieuses informations aux Israéliens, par courrier, radio ou même en entrant plusieurs fois clandestinement en Israël, jusqu’au jour où une communication depuis sa chambre fut interceptée par les services soviétiques de contre-espionnage stationnés en Syrie.

Depuis son exécution, tous les efforts fournis par les gouvernements israéliens ainsi que par des tierces parties n’ont pas abouti à faire revenir sa dépouille en Israël.

Site internet : Elie Cohen

Source : Israel 7


Laisser une Réponse