La sagesse de M. Legault

Dernière mise à jour vendredi, 27 avril 2018 07:57 Ecrit par Nathalie Elgrably-Lévy vendredi, 27 avril 2018 07:57


La prestigieuse revue The Economista qualifié François Legault de populiste. Évidemment, le parti Libéral s’est aussitôt délecté de voir son principal adversaire affublé de cette redoutable épithète.

Mais quelle est réellement la signification du mot «populiste»? À force d’être galvaudé, ce terme est maintenant un fourre-tout lexical dont les contours varient en fonction de celui qui le prononce. Le populisme désigne tantôt un mouvement politique s’opposant à une élite qui néglige égoïstement les intérêts du peuple, tantôt une attitude démagogique à des fins strictement électoralistes, voire même un discours qui émoustille les plus «bas instincts» du peuple comme le racisme et la xénophobie.

Pathologie

Chose certaine, le populisme revêt systématiquement une connotation péjorative. Il est devenu le raccourci intellectuel dont se servent les dirigeants politiques et autres «bien-pensants» pour discréditer leurs adversaires. Le populisme est aujourd’hui présenté comme une pathologie, une maladie politiquement transmissible ayant l’envergure d’une pandémie.

Dans le cas de François Legault, l’agent infectieux qui a fait de lui un populiste infréquentable, c’est sa volonté de réduire de 50,000 à 40,000 le nombre d’immigrants reçus annuellement, comme c’était le cas jusqu’en 2003.

M. Legault n’est ni anti-immigration ni anti-pluralisme, et son discours n’est pas anti-système. Il ne tient pas de propos désobligeants à l’égard d’autres cultures, il n’emploie pas une rhétorique outrancière, et il n’invite pas la population à se dresser contre un groupe d’individus qu’il rend responsables de tous les troubles sociaux.

Sagesse

M. Legault veut un nombre d’immigrants proportionnel à la capacité qu’à la province de les accueillir et de les intégrer efficacement. Ce n’est pas du populisme. Ce n’est même pas un timide repli identitaire. C’est tout simplement faire preuve de sagesse et de jugement.

Quant à ceux qui accusent M. Legault de populisme, leur violence verbale en dit davantage sur eux que sur celui qu’ils veulent salir.

Laisser une Réponse