Drôle de société !

Dernière mise à jour lundi, 30 octobre 2017 10:44 Ecrit par Nathalie Elgrably-Lévy lundi, 30 octobre 2017 10:44


Le gouvernement, qu’il soit fédéral, provincial ou municipal, intervient dans toutes les sphères du quotidien.
Ilrèglemente le prix auquel on achète le lait, les œufs et la volaille. Il limiteles importations de fromages et la valeur des marchandises qu’on peut rapporter de voyage. Il légifère sur la programmation radiophonique et télévisuelle, et impose ses volontés quant à ce qu’on enseigne dans les écoles.

Il contrôle les endroits et les heures où l’on peut stationner, les heures d’ouverture des commerces, les lieux où l’on peut fumer ainsi que les moments auxquels on est autorisé à passer la tondeuse.Pour couronner le tout, il nous écrase sous un fardeau fiscal toujours plus lourd,et s’est donné le droit d’épier toutes nos communications et nos cyber-activités.
Pseudo-loi
Toutes ces loisbrimentoutrageusement les libertés individuelles de l’ensemble de la population. Dans certains cas, elles nuisent au bon fonctionnement de l’économie et grugent le pouvoir d’achat des plus pauvres. Et que personne ne s’avise de les enfreindre, car les sanctions peuvent être lourdes. Ces lois mériteraient d’être dénoncées avec ferveur. Pourtant, personne ne les conteste. La plupart sont généralementbien accueillies et même parfois réclamées.
Ce n’est pas le cas pour la pseudo-loi 62 voulant interdire le voile intégral. Pseudo, car une loi timorée qui ne prévoit aucune sanction est une raillerie. Malgré tout, elle soulève d’ardentes passions. Soudainement, les défenseurs d’opérette de la liberté individuelle envahissent toutes les tribunes.
Hypocrisie
Nous sommes tous soumis à une multitude de lois liberticides sans fondement moral ou éthique. Personne ne s’en offusque. En revanche,c’est l’hystérie dès qu’une simili-loi destinée à préserver les valeurs québécoises est envisagée. Mais quel est donc ce voile d’hypocrisie derrière lequel se cachentces bien-pensants qui se terrent face aux lois les plus liberticides, mais déchirent leurs chemises pour un ersatz de loi?

Laisser une Réponse