Une majorité absolue mais sans blanc seing

Dernière mise à jour vendredi, 23 juin 2017 07:06 Ecrit par Gérard Akoun vendredi, 23 juin 2017 07:06


C’est ainsi qu’il faut comprendre le vote exprimé par les français lors de ce deuxième tour des élections législatives, dimanche dernier. Les sondages de l’entre deux tours prédisaient des répliques au tsunami du premier tour, le nombre de députes LRM devait avoisiner les 450. Les français ne l’ont pas voulu, ils ont, sans se concerter, permis et, c’est heureux, l’expression de voix divergentes dans la prochaine assemblée. Ils ont donné, au président Macron, les moyens d’appliquer son programme, mais ils ont aussi fait en sorte qu’il y ait au sein de l’assemblée nationale une opposition suffisamment importante pour jouer le rôle qui lui est dévolu dans un régime démocratique.

Lire la suite...

Une présidence olympienne

Dernière mise à jour dimanche, 18 juin 2017 11:38 Ecrit par Gérard Akoun dimanche, 18 juin 2017 11:37


Avec 32,3% des voix les candidats de La République en marche (LRM) ont remporté le premier tour des élections législatives. La droite a subi un sérieux revers, le parti socialiste est laminé, l’extrême gauche et l’extrême droite reculent. Les instituts de sondages, en fonction de ces résultats, octroient entre 400 et 450 députés au parti d’Emmanuel Macron, soit 70 à 80% des sièges. Du jamais vu, sous la 5ème République.

Lire la suite...

Premier Gouvernement

Dernière mise à jour mercredi, 24 mai 2017 11:44 Ecrit par Gérard Akoun mercredi, 24 mai 2017 11:44


Lundi dernier, après une attente de plusieurs heures, dans la cour de l’Elysée, les journalistes présents, ont appris, qu’Edouard Philippe, le maire du Havre avait été nommé premier ministre par Emmanuel Macron. Son nom courrait, déjà, sur toutes les lèvres depuis quelques jours, il avait, en effet, des chances sérieuses d’être désigné. Député « Les Républicains », tendance modérée, proche d’Alain Juppé, cet énarque âgé de quarante six ans, admirateur dans sa jeunesse de Pierre Mendes France et de Michel Rocard, faisait partie de ces députés de droite, que Macron savait pouvoir attirer à lui.

Lire la suite...

Bon courage et bonne chance monsieur le Président

Dernière mise à jour lundi, 15 mai 2017 09:06 Ecrit par Gérard Akoun lundi, 15 mai 2017 09:06


Le dimanche 7 mai à 20 heures, les français, à l’exception de ceux qui ont voté pour Mme Le Pen, ont poussé un soupir de soulagement quand ils ont vu apparaître sur leur écran de télévision, le visage d’Emmanuel Macron. Je pense que ceux qui se sont abstenus, qui ont voté blanc ou nul, ils sont environ 16 millions, n’auraient pas, en leur for intérieur, aimé voir apparaître celui de Marine Le Pen.

Lire la suite...

Un débat violent du début à la fin

Dernière mise à jour lundi, 15 mai 2017 09:06 Ecrit par Gérard Akoun jeudi, 4 mai 2017 03:20


Plusieurs millions de téléspectateurs ont suivi, hier, le débat télévisé entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron. On savait que ce débat qui verrait s’affronter les deux finalistes de la campagne présidentielle serait difficile, que les deux adversaires ne s’épargneraient pas mais on pouvait espérer que l’un et l’autre pourraient échanger leurs arguments, sinon sereinement, du moins courtoisement. C’était sans compter avec la vulgarité coutumière de Mme Le Pen.

Lire la suite...

Voter et faire voter Emmanuel Macron

Dernière mise à jour jeudi, 27 avril 2017 10:36 Ecrit par Gérard Akoun jeudi, 27 avril 2017 10:36


A l’issue du premier tour de l’élection présidentielle, Marine Le Pen, s’est classée en deuxième position derrière Emmanuel Macron. C’est, pour elle, une déception dans la mesure où elle espérait arriver en tête comme avait pu le laisser entendre, les sondages pendant de nombreuses semaines. Par contre, elle peut se féliciter d’avoir augmenté de prés de trois millions de voix le score obtenu par Jean Marie Le Pen en 2002 sans que cela ne provoque le même mouvement de sidération.

Lire la suite...

Si tu veux la paix…

Dernière mise à jour lundi, 24 avril 2017 11:11 Ecrit par Nathalie Elgrably-Lévy lundi, 24 avril 2017 11:11


Il est 23h57 et 30 secondes. Du moins, c’est ce qu’indique l’horloge de l’Apocalypse, une horloge conceptuelle qui symbolise la proximité de notre autodestruction. À minuit, c’est la fin du monde. Depuis 1953, nous n’en n’avons jamais été aussi proches.

Lire la suite...

Une élection sans précédent

Dernière mise à jour jeudi, 20 avril 2017 11:31 Ecrit par Gérard Akoun jeudi, 20 avril 2017 11:30


Le premier tour de l’élection présidentielle se déroulera le 23 avril, dans trois jours, et pourtant prés d’un quart des électeurs n’ont pas encore choisi le candidat pour lequel ils voteront. Quatre candidats sont en tête, ils sont au à coude à coude, deux d’entre eux pourront se maintenir au second tour et l’un des deux deviendra le prochain Président de la République. Chaque électeur devra mettre son bulletin dans l’urne en se projetant sur ce second tour, son choix du premier tour sera déterminant pour élire le prochain président.

Lire la suite...

Manuel Valls franchit le Rubicon

Dernière mise à jour jeudi, 20 avril 2017 11:29 Ecrit par Gérard Akoun jeudi, 6 avril 2017 08:54


On s’y attendait, ce n’est pas vraiment une surprise, Manuel Valls a annoncé, hier, qu’il voterait pour Emmanuel Macron au premier tour de l’élection présidentielle. Certes, Il avait la possibilité de garder le silence, Il avait suffisamment montré qu’il était en désaccord avec la campagne que mène Benoît Hamon pour que l’on sache qu’il ne lui apporterait pas sa voix. En ne se prononçant pas, en jouant la prudence, il aurait évité d’être accusé de reniement de la parole donnée, celle de soutenir le vainqueur, « quel qu’il soit » de la primaire. Mais ce n’est pas dans son tempérament, c’est un fonceur, la place de quatrième dans les sondages pour Benoît Hamon, derrière un Jean Luc Mélenchon qui ne cesse de grimper, son incapacité à élargir son électorat, permettait à Manuel Valls de justifier « sa trahison » par l’intérêt supérieur de la nation.

Lire la suite...

Une campagne électorale polluée

Dernière mise à jour jeudi, 23 mars 2017 04:34 Ecrit par Gérard Akoun jeudi, 23 mars 2017 04:34


Dix millions de téléspectateurs, environ, ont suivi sur TF1, lundi dernier, le premier débat électoral qui réunissait les cinq candidats, dont les scores dépasseront les 10%, au premier tour de l’l’élection présidentielle : Marine Le Pen, Emmanuel Macron, Benoit Hamon, Jean Luc Mélenchon et François Fillon. Durant les trois heures et demie, qu’aura duré le débat, ils ont pu, chacun à leur tour, développer les grandes lignes de leur programme sur les sujets de société, les questions économiques et les enjeux internationaux, en répondant aux questions posées par deux journalistes. Mais le temps imparti à chacun des candidats pour répondre ou contredire un adversaire était limité et les journalistes ne bénéficiaient pas d’un droit de suite.

Lire la suite...

Obsession !

Menu principal

Recherche dans le site

Archives

Calendrier

juin 2017
L M M J V S D
« Mai    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Islam : ce que l’occident doit savoir !

Le conflit au moyen orient

Le grand mensonge palestinien

Serge Gainsbourg : Le sable et le Soldat

Copyright © 2009 Afterburner - Free GPL Template. All Rights Reserved.
WordPress is Free Software released under the GNU/GPL License.